• "Une montre dérobée avec laquelle une fille s'amusait..."

    La 11e édition de la Japan Expo s'est achevée hier, et certaines ont pu avoir l'opportunité de découvrir le nouveau single de Kanon Wakeshima en avant-première et en 3D ! La vidéo est simultanément apparue sur Youtube. Je vous présente donc :

    "Lolitawork Libretto ~ Storytelling by Solita ~" !

    On découvre ici une nouvelle facette de l'univers de la demoiselle, plus légère et plus mutine, alors que dans Shinshoku Dolce, c'était les sombres "Still Doll" et "Suna no Oshiro" qui, sortis en singles, avaient été choisis pour le représenter. Il faut savoir aussi que "Lolitawork Libretto" fait parti du peu de chansons composées par Mana lui-même dans ce nouvel album. Dans le précédent au contraire et malgré les solides connaissances musicales de sa protégée, c'était lui qui assurait toutes les compositions. Dans ce clip, Kanon incarne une jeune fille voyageant d'histoire de princesses en conte de fées en claquant des doigts pour y faire les quatre cents coups. Vêtue dans ses couleurs fétiches (rouge et noir, il semblerait), elle virevolte, sourit doucement et regarde la caméra dans les yeux. Bien que dans la vidéo ce personnage n'existe qu'à travers un livre, on est loin de la Kanon enchaînée dans une pièce sombre ou prisonnière du temps. C'est qu'elle commencerait presque à voler de ses propres ailes !

    Et pour cause ! Après une collaboration avec Baby The Stars Shine Bright alors qu'on l'aurait logiquement vue avec Moi-Même Moitié, voilà que la demoiselle s'entiche d'une chanteuse française, Solita, pour featurer son premier single. On connaissait son admiration pour Emilie Simon, Debussy et la culture française en général, en témoignent ses shows-cases et concerts parisiens de l'année dernière et le simple fait d'avoir organisé une grosse promotion pour la Japan Expo. De plus, tous ses albums à ce jour sont sortis en France avant le Japon, dans une démarche où les artistes japonais se rendent de plus en plus compte de leur énorme potentiel en Europe et aux USA. Pas étonnant donc que Kanon joue sur les deux tableaux avec un single comprenant des paroles en Français, dans la droite lignée du "fil de couleur cerise" maladroitement chantonné dans "L'Espoir". Solita elle-même n'a pas été choisie par hasard, puisqu'elle est la fille de la chanteuse Clémentine et vit avec sa mère au Japon. D'ailleurs, ses origines ont l'air de plaire : c'était elle qui, en duo avec la violoniste Miyamoto Emiri, avait chanté pour un ending de l'anime Nodame Cantabile, "Tokyo et Paris" (avec des variations sur le Boléro de Ravel). Et je précise qu'elle est née en 1993 (comme moi) ! 8D Cette fille a seulement 16 ou 17 ans ! :O

    Personnellement, je trouve que "Lolitawork Libretto ~ Storytelling by Solita ~", sans être totalement transcendant, laisse présager un bon album, ou en tout cas un album qui lui ressemble, décrit comme "les rêves d'une fille sortie d'un livre d'images". Vous en retrouverez d'ailleurs une critique très bientôt sur ParisNoMado ! ♥


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    hello
    Vendredi 18 Février 2011 à 03:30
    solita vit en france ...
    2
    Miss Momoberry Profil de Miss Momoberry
    Vendredi 18 Février 2011 à 22:29
    Effectivement, je viens de voir ça sur son Myspace.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :